Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA COMPAGNIE DES VINS
  • LA COMPAGNIE DES VINS
  • : Le Blog du bien boire et du bien manger en pays de Gascogne. Vins du Sud de la France: Bordeaux, Madiran et Sud ouest, languedoc et vallée du Rhone. Mes dégustations, les producteurs et les terroirs, où les trouver et leurs prix.
  • Contact

Recherche

1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 11:52

Février, le mois du « BIO » :

     Il y a 20 ans, 15 vignerons, « illuminés », « hippies », « doux rêveurs », vilipendés pour formation sectaire ( !!!), créaient le 1er Salon des vins Bio au monde. Voyageant de Narbonne à Perpignan, de Perpignan à Montpellier, passant de 15 à 50 vignerons, de 50 à 250 (2008), de 250 à 800 (2014), le salon MILLESIME-BIO est dorénavant l’un des tous premiers salons bachiques au monde, et le plus important en matière de vin bio.

 

     Cette entreprise n’aurait pas pu se développer autant si parallèlement la production de vins bio n’avait pas connu un développement exponentiel durant notamment ces 10 dernières années. Comme j’ai déjà pu le relater maintes fois, tous les meilleurs domaines, les meilleurs vins dans leurs appellations respectives sont dorénavant produits en Bio ou Biodynamie, tout au moins dans la partie Sud du vignobles français.

Au nord, les vins de Loire sont une référence en biodynamie, l’Alsace développe cette tendance, la Bourgogne et le Beaujolais démarrent une reconversion intéressante.

 

     Ce développement aurait pu conduire à un problème commercial majeur, si la consommation de vins bio n’avait pas suivi. Durant ces 5 dernières années, la vente de ces vins estampillés AB a progressé de 66%, notamment à l’exportation. En France, le reflexe BIO reste avant tout un reflexe citadin, mais les habitudes sont entrain de changer en zone rurale où les maladies liées aux épandages de pesticides, désherbants et consorts, commencent à faire prendre conscience des dangers de ce type d’agriculture.

     Et le point le plus important pour expliquer cette progression de consommation, est le fait que maintenant le vin bio, c’est bon, voire meilleur que la plupart des vins produits en masse par des structures coopératives ou de négoce.

 

     Vous pourrez juger dans la prochaine dégustation du 8 février, dégustation qui fera la part belle aux vins bio avec 80% des bouteilles présentées. (La dégustation est déjà complete en terme de participants, mais vous pouvez vous inscrire pour la prochaine qui aura lieu le 22 février.

 

     Vous pourrez aussi juger sur pièce puisque les 4 vins du mois de Février seront 4 vins bio. Alors n’hésitez plus.
Je vous dis donc à biotôt.

L'un des trois bâtiments de MILLESIME BIO

L'un des trois bâtiments de MILLESIME BIO

Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans LES VINS BIO
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 17:17

Chers amis du bon vin, bonjour, et très bonne année

 

            Si le mois de Janvier est traditionnellement le mois du Blanc, en matière de vins, il est le mois du Bio. Millésime Bio 2011 vient de se terminer sur un succès sans précédent et devient à travers les chiffres de producteurs et de visiteurs le 3° salon bachique national, après les indétronables VINEXPO (Bordeaux) et VINISUD (Montpellier).

            Vos serviteurs, pour la 4° année consécutive, étaient présents à ce salon, au milieu de 15000 acheteurs internationaux, prêts à rencontrer 600 producteurs et à déguster plus de 4000 vins. Soyez rassurés, les crachoirs étaient bien placés, ce qui nous permit de rentrer à bon port sans que la maréchaussée n’y trouve à redire.

            L’ambiance de cette année nous a semblé plus joyeuse, dopée sans doute par un développement du secteur Bio au niveau mondial des plus encourageant ce dont nous n’allons pas nous plaindre.

Pour notre part, nous souhaitions rencontrer des producteurs des diverses régions encore sous-représentées dans notre cave, comme la Loire, la Bourgogne et l’Alsace

            Tous les vins dégustés à ce salon étaient de très haut niveau, très loin des quelques tisanes aigres que l’ont pouvait rencontrer à l’age néandertalien du BIO, dans les années 70/80. En effet, à cette époque, sous couvert de BIO, de santé et de contre-système, qui n’a malheureusement pas  bu de ces breuvages acides, piquants, fleuris (en surface), breuvages qui n’avaient d’autre rôle que de vous pousser à boire tout sauf du vin.

Ces temps sont révolus. Dorénavant, la plupart des grands domaines à la réputation internationale, un nombre exponentiel d’artisans vignerons, des étiquettes prestigieuses même parmi les crus classés du bordelais, sont actuellement en Bio ou en Biodynamie, et des centaines se reconvertissent chaque année compte tenu du qualitatif atteint par ce type d’agriculture.

            Il reste à la filière d’aller de l’avant et de garantir que le bénéfice enregistré par une production de raisins Bio ne soit pas bradée par des mesures inopportunes dans la phase de vinification. Il est donc souhaitable et attendu par chacun de nous, que la filière après avoir mis en place un cahier des charges BIO pour ce qui est de la production de raisins, établisse pour la vinification de ces raisins la même procédure et assure ainsi une totale transparence tout au long de la production, de la taille de la vigne à la mise en bouteille. Au travail.

 

            En ce qui nous concerne, je vais augmenter le livre de cave de quelques perles rares et délicieuses dans différentes appellations :

n     Un Pouilly Fumé bien typique du cépage sauvignon Bio et raisonnable en prix

n     Un  Chablis village et 1° cru de toute beauté (je salive encore sur sa finale saline)

n     Des Riesling, Gewurtz et Pinot noir d’Alsace qui apporteront un peu d’exotisme à la cave (le côté épicé des vins d’Alsace n’a pas d’équivalent) + quelques alcools blancs

n     Des Bourgognes juteux, suaves, fins, élégants et bien marqués par leurs terroirs des Côtes de Nuits, de Beaune, du Chalonnais et du Maconnais.

n     Et quelques vins glanés aux rythmes des rencontres de vignerons inspirés : Chateauneuf du Pape, côtes du rhône, minervois et huile d’olive, Pic st loup, et les Jurancon du Clos LAPEYRE etc, etc, etc…………

 

Une fois de plus, la Compagnie des vins sera bien présente pour vous proposer le meilleur du meilleur, ces nectars qui, une fois en bouche, vous soutire salive et larmes ; le plaisir est à ce prix et on se laisse faire.

     

 VIGNES-ET-CHARRUE.jpg

Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans LES VINS BIO
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 10:47

DEGUSTATION DES VINS BIO / SAMEDI 20 FEVRIER 2010

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

---------------SYNTHESE RAPIDE DE DEGUSTATION---------------

 

LES BLANCS :

. MONTLOUIS Dom. CHIDAINE  CLOS DE BREUIL 2007

                   Frais et pointu                                                      16/20

. VOUVRAY  Dom. HUET  CLOS DU BOURG 2007

                   Gras, structuré et acidité subtile                               18/20

. CORSE SARTENE  Dom. PERO LONGO  2008

                   Gras, trés aromatique                                              18/20

 

LES ROUGES:

. BUZET  DOMAINE DU PECH  LE PECH ABUSE 2005

                   Fruité mais réduit                                                   15/20

. MADIRAN  Dom. CAPMARTIN  LE COUVENT 2007

                   Très fruité et jeune                                                 16/20

. COTES DU RHONE ST MAURICE   Dom. CHAUME ARNAUD       

                   Rond et agréable                                                    18/20

. COTES DU VIVARAIS  Dom. GALLETY DOMAINE 2007

                   Gracieux, rond et complet                                       19/20

. COTES DU RHONE   Dom. MONTIRIUS  2006

                   Concentré et minéral                                               17/20

. COTES DU RHONE VISAN  Dom. FOURMENTE NATURE 2007

                   Gras et frais                                                           16/20

. LANGUEDOC  Dom. AUPILHAC   LOU MASET 2008

                   Simple et gouleyant                                                16/20

. PIC ST LOUP  MAS BRUGUIERE ARBOUSE 2008

                   Charmeur et juteux                                                 18/20  

                

Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans LES VINS BIO
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:33

DEGUSTATION DU SAMEDI 20/02/2010

                        1° réunion bachique de la saison. Pour cela, nous allons nous plonger dans les meilleurs vins de France qui en plus, proviennent de raisins cultivés en Bio ou Biodynamie. J’attire votre attention sur ces vins qui ont tous beaucoup de succès à la cave comme au restaurant.

Réservez rapidement votre place.

Démarrage de la dégustation :  16  heure pétante !!!

Participation de 5 € récupérable sur achat

 

LES GRANDS VINS BIO

 

REGION SUD OUEST :

Buzet / Dom. du Pech / Le Pech abusé 2005

Bergerac / Ch. Jonc Blanc / Bergerac 2005

Madiran / Dom. Capmartin / Le Couvent 2007

 

REGION LOIRE :

Montlouis / Dom. Chidaine / Clos du Breuil 2007 (blanc)

Vouvray / Dom. Huet / Clos du Bourg 2007 (blanc)

 

REGION RHONE ALPES :

Vivarais / Dom. Gallety / tradition 2007

Vinsobres / Dom. Chaume Arnaud 2007

 

REGION PACA :

Côtes du Rhône / Dom. Montirius 2006

Côtes du Rhône / Dom. Roche Audran / César 2007

Visan / Dom. de Fourmente / Vignes de jade 2005

Corse Sartene / Dom. Pero Longo / Serenité 2008 (blanc)

 

REGION LANGUEDOC :

Languedoc Montpeyroux / Dom. Aupilhac / Lou Maset 2008

Pic st loup / Mas Bruguiere / L’arbouse 2008

 

DEBUT DEGUSTATION :   16 HEURES

CAVE de la Cie des Vins    32260 MONCORNEIL

Pour tous les commentaires de dégustation, lisez le BLOG :

http://compagniedesvins.over-blog.com/

 

Réservation au 05 62 65 48 81 ou

compagniedesvins@wanadoo.fr



                       VINS BIO DEGUSTATION 003
Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans LES VINS BIO
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:16

Les 25, 26 et 27 Janvier 2009 se déroulait le 17° Salon des Vins Bio à Montpellier.

Démarré autour d’une table avec une petite dizaine de vignerons en 1993, le MILLESIME-BIO 2010 a regroupé 478 producteurs du monde entier (j’y ai même vu un producteur égyptien !) et attendait plus de 2000 visiteurs acheteurs internationaux.

 

UNE PRODUCTION EN PROGRESSON DE 25% PAR AN :  Pour notre part, ce fût notre 3° participation en tant que visiteur évidemment, et l’évolution de ce salon sur les trois dernières années est simplement stupéfiante. Elle est le reflet de l’augmentation exponentielle de la viticulture Bio et Biodynamique que nous constatons à chacune de nos visites dans les vignes. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les chiffres :

-         1999…………… 10 000 ha de vignes bio

-         2009…………… 35 000 ha de vignes bio

Première région bio, le Languedoc-Roussillon a reconvertit à ce jour prés de 10 000 ha : la Provence quant à elle s’honore de 7000 ha ; l’Aquitaine avec 4000 ha se positionne en troisième position. Avec moins de 1000 ha, Midi Pyrénées se situe en dernière position des régions les plus vigneronnes, mais loin devant la Champagne, La lorraine et la Picardie.

Et signalons que le plus important laboratoire d’analyse et de certification BIO, l’entreprise ECOCERT se situe à l’Isle Jourdain, dans notre très cher département du Gers (ECOCERT représente 65% des analyses et certifications BIO en France)

Enfin, et pour en finir avec les chiffres, la France n’est pas en tête de liste européenne côté viticulture Bio, devancée par nos voisins Italiens et Espagnols.

 

DES VINS BIO … DANS LA COUR DES GRANDS :  Ce qui nous importe avant tout, est la qualité des vins, le plaisir que nous avons à les boire, et le prix que ce plaisir représente.

Bien entendu, l’aspect écologique de la démarche Bio ne nous échappe pas, nous l’approuvons, mais l’emprise médiatique et politique de cet aspect nous échappe un peu.

        La très grande qualité des vins Bio vient en premier lieu du fait que ce sont les meilleurs vignerons qui ont reconverti leurs vignobles en Bio, que leur savoir faire n’a non seulement pas été contredit par cette reconversion, mais au contraire, a été sublimé : Les vins sont très souvent délicieusement structurés de notes minérales (le terroir profond) et fruitées (le fruit croquant du raisin).

        Certes ces vins sont un peu plus exigeants. Il demande une préparation (aération, carafage) avant de les présenter à table. Mais il faut savoir ce que l’on veut ; le vin est un aliment comme les autres, et demande une préparation pour le rendre en état de nous procurer plaisir et harmonie.

        Il y a évidemment comme dans tous les secteurs, des vins Bio moyens ou plus grave, mauvais. Je n’en ferai jamais état car ils n’ont aucun intérêt pour nous, et je pense pour vous. Une seule réflexion à ce sujet : Le bio est un immense révélateur de terroir. Les vignobles sans véritable terroir ne pourront plus cacher leurs vins médiocres par la chimie. Cela risque de provoquer des réveils douloureux.

        Pour ce qui est des prix, je ne parlerai que de rapports Prix/Plaisir. Et ce rapport Prix/Plaisir me parait nettement supérieur chez les meilleurs vignerons bio, car le qualitatif est bien au dessus des vins produits localement de façon traditionnelle.

Seul Bémol, il est quasiment impossible de trouver un vin d’origine Bio ou Biodynamique à moins de 6€ la bouteille.  Cela est bien compréhensible d’autant qu’en dessous de ce prix, les vins de qualité élaborés traditionnellement sont plutôt rares.

 

Mais pour faire le point de manière pragmatique, je vous propose de venir déguster quelques nectars glanés ces dernières années, une douzaine de vins blancs et rouges de toutes les régions de France

 

DEGUSTATION:   

UNE APPROCHE BIO DU VIN

SAMEDI 20 FEVRIER 2009

16h à la CAVE de MONCORNEIL

 

Je vous y proposerai la dégustation des vins suivants dont la gamme de prix s’étage de 6 à 18 €  la bouteille :

 

REGION SUD OUEST :

-         Buzet / Dom. du Pech / Le Pech abusé 2005

-         Bergerac / Ch. Jonc Blanc / Bergerac 2005

-         Madiran / Dom. Capmartin / Le Couvent 2007

REGION LOIRE :

-         Montlouis / Dom. Chidaine / Clos du Breuil 2007 (blanc)

-         Vouvray / Dom. Huet / Clos du Bourg 2007 (blanc)

REGION RHONE ALPES :

-         Vivarais / Dom. Gallety / tradition 2007

-         Vinsobres / Dom. Chaume Arnaud 2007

REGION PACA :

-         Côtes du Rhône / Dom. Montirius 2006

-         Côtes du Rhône / Dom. Roche Audran / César 2007

-         Visan / Dom. de Fourmente / Vignes de jade 2005

-         Corse Sartene / Dom. Pero Longo / Serenité 2008 (blanc)

REGION LANGUEDOC :

-         Languedoc Montpeyroux / Dom. Aupilhac / Lou Maset 2008
-   Pic st loup / Mas Bruguiere / L’arbouse 2008
         VINS-BIO-DEGUSTATION-003.jpg

N'oubliez pas de réserver votre place le plus rapidement possible,
il n'y en aura pas pour tout le monde

Repost 0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 14:39

Les associations du Pesticides Action Network Europe (PAN-Europe), dont le MDRGF, publient les résultats d’une campagne d’analyses réalisée sur des vins d’Europe et du monde entier et dénoncent la contamination généralisée de ces vins par des résidus de pesticides.

L’Etude. L’étude a été coordonnée par PAN-Europe, et soutenue par le MDRGF pour la France, Global 2000 pour l’Autriche et Greenpeace Allemagne. 40 bouteilles de vin rouge ont été analysées, en provenance de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, d’Afrique du sud, d’Australie et du Chili. 34 étaient issues de l’agriculture intensive et 6 de l’Agriculture Biologique .

 

Résultats  : 100% des vins conventionnels testés contaminés. En effet chaque échantillon testé contient en moyenne plus de 4 résidus de pesticides différents : les plus contaminés d’entre eux contenant jusque 10 pesticides !

 

Niveau de contamination: 5800 fois plus élevée que pour l’eau potable ! Les niveaux de contamination dans cette étude sont variables et ne dépassent pas les limites maximales autorisées (LMR). Cependant, il est à noter qu’il n’existe pas de LMR vin a proprement parler mais qu’on se réfère à celles utilisées pour le raisin qui sont très élevées. Il faut en outre préciser que les niveaux de contamination observés dans le vin sont considérablement plus élevés que les niveaux tolérés pour les pesticides dans l’eau puisque qu’on a trouvé dans certains vins testés des quantités jusqu’à plus de 5800 fois supérieures aux Concentrations Maximales Admissibles (CMA) autorisées par pesticide dans l’eau du robinet !

Risques sanitaires. Ces nombreux résidus témoignent d’une utilisation très intensive de pesticides en viticulture. Parmi ces résidus trouvés de nombreuses molécules sont des cancérigènes possibles ou probables, des toxiques du développement ou de la reproduction, des perturbateurs endocriniens ou encore des neurotoxiques .

Vins biologiques. Les vins biologiques analysés ne renferment pas de résidus de pesticides à l’exception d’un échantillon de Bourgogne dans lequel on a trouvé des quantités faibles d’un produit. Cette présence est expliquée par les dérives des pulvérisations en provenance des parcelles voisines . Cette contamination des viticulteurs biologiques, quoique rare et à de faibles quantités, est totalement inacceptable.

 

« L’étude réalisée par PAN et le MDRGF montre que l’utilisation très intensive de pesticides en viticulture - 20% des pesticides utilisés sur 3% de la surface agricole - a comme conséquence la présence systématique de nombreux résidus dans les vins. Il est grand temps, conformément aux décisions du Grenelle, que la viticulture réduise sa consommation de pesticides pour réduire l’exposition des consommateurs en privilégiant les techniques alternatives aux pesticides. Ce sont ces systèmes alternatifs dont le MDRGF fait la promotion lors de la 3ème semaine sans pesticides  qui a lieu du 20 au 30 mars. » déclare F. Veillerette, Président du MDRGF et administrateur du réseau PAN-Europe.

«  En outre, les représentants du gouvernement français devront absolument tout faire pour que les législations européennes sur les pesticides en préparation éliment les pesticides les plus dangereux et favorisent les systèmes qui réduisent fortement, ou se passent complètement, de ces toxiques » ajoute F. Veillerette.

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 16:37

COMMENTAIRES SUR LA DEGUSTATIONS DES VINS BIO / 29 MARS 2008:
Cet hiver, en marge du salon VINISUD, je discutais avec O. JULLIEN (Mas Jullien), S. FADAT (Dom. Aupilhac) et X. Bruguiere (Mas Bruguiere) qui m'expliquaient avoir terminé leur période de reconversion Bio et de travailler en conformité avec la déontologie Biologique ou Biodynamique, selon le cas. Je les questionnais alors sur la manière de communiquer cette information au consommateur, notamment par le logo AB en contre-étiquette sur la bouteille.
Ils m'expliquèrent que la première raison de leur reconversion Bio était le maintien de terroirs avec une vie microbienne importante (Il faut savoir que dans le Médoc, par exemple, il y a moins de vie microbienne que dans le Sahara), et qu'ensuite le consommateur français était réfractaire au label BIO pour le vin (à sa décharge il est bon de rappeler que pendant ces dernières décennies, le qualitatif Bio a supplanté malheu-reusement le qualitatif BON dans bien des cas) ce qui entrainerait la confection de deux étiquettes ( l'une pour la France, et une autre pour l'Export). Et me donner des exemples de vignerons ayant rencontré des problèmes commerciaux une fois leur vin affiché Bio.!!!
Je restais toutefois sceptique.
Et puis vint ce 29 mars, jour de dégustation des vins Bio. que j'avais collecté non pas en priorité parcequ'ils étaient Bio, mais parcequ'ils me semblaient Bons. Résultats: 3 réservations. J'avoue avoir été à deux doigts d'annuler cette dégustation, mais les 15 vins avaient déjà été carafé, et préparé pour ce moment qui allait être de pur bonheur, car l'Europe vint à la rescousse. Des amateurs hollandais, autrichiens et norvégiens  vinrent confirmer les choix opérés par mes 3 dégustateurs autochtones, et surtout sauver cette dégustation, tout en appuyant involontairement  les propos tenus par mes amis vignerons languedociens: Le qualitatif Bio semble être un repoussoir pour le consommateur français, alors qu'il est source de curiosité à l'extérieur de nos frontiéres.
Je souhaite avoir votre avis sur la question (j'avoue être un peu perdu), mais sachez que pour moi, un vin Bio a en priorité été choisi parce qu'il est bon. Et ce n'est pas parceque Mas bruguière (que j'aime depuis 20 ans) passe en culture bio que je vais le retirer de ma cave!!!!!!!
Et je comprends également les difficutés du DOMAINE DU PECH par exemple, qui, avec des rendements de 15 à 18 hl/hectare en production biodynamique,  ne peut s'en sortir que difficilement face à des vins "technologiques" vendus 3 fois moins chers et produits à 55 hl/hectare.
Vous voyez qu'il y aurait eu matiére à discuter en plus de déguster. Passons au commentaires sur les vins:

Deux domaines ont vraiment impressionné tout le monde pour des raisons  différentes, et trés complémentaires. LE DOMAINE DU PECH (Ex-Buzet, maintenant en VIN DE TABLE) par la concentration, la puissance, la longueur d'un vin qui n'en finit jamais, et qui est voué à une garde de 15 à 20 ans. (Notés 18 pour la badinerie 2003 et 15,8 pour la cuvée le Pech Abusé) A carafer absolument 8 heures avant la dégustation.
Second domaine impressionant, le CHATEAU DE LA SELVE, en Coteaux de l'Ardèche.
3 cuvées dégustées, 3 plaisirs différents. Palissaire est à boire jeune, sur un fruit mûr et juteux, gourmand. Beaulieu est plus structuré par le Cabernet, plus adapté à un repas gastronomique sur des épices. Et la cuvée Serre de Berty, grandiose en 2005, et tout en finesse et élégance, a fait penser à un grand hermitage !!!???
Notés dans l'ordre 15, 15,5 et 18,20.

Dans la foulée, le domaine BENEDETTI, avec son Chateauneuf du pape puissant, épicé et fruité, de garde moyenne (5 à 8 ans), et son Côtes du Rhône vieilles vignes, aux arômes de fruits rouges confits et à la texture structurée, a procuré un superbe plaisir à tout le monde  (Note dans l'ordre: 17,20 et 15,40)

Le Domaine JONC BLANC avec son MONTRAVEL cuvée Rubis 2004  a provoqué la surprise dans une appellation peu connue et reconnue, avec un vin riche, suave, juteux et fruité, de garde moyenne (8 ans). Note: 16

Les vins de l'ABBAYE DE VALMAGNE ont été appréciés car  immédiatement jouissifs. La cuvée tradition dans le millésime 2005 est franc, frais, fin et élégant. La cuvée Turenne 2003 est plus voluptueuse, compotée, fruitée, avec une matière dense et une finale longue. De la belle ouvrage (Note dans l'ordre: 14,70 et 16,80)


SUITE DU PROGRAMME/

.... DERNIERE DEGUSTATION AVANT NOVEMBRE
LE 19 AVRIL 2008
LES VINS DOUX (BANYULS, MAURY, RIVESALTES, TESTON, PACHERENC)

.... OUVERTURE DU RESTAURANT LE BOUCHON GASCON
LE 24 AVRIL 2008
(avec le Jeudi soir de chaque semaine, vins au verre différents chaque semaine et remise de 10% sur tout carton de vin acheté)

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 14:42

Le chateau de Malavieille

 

« Contre l'avis de Zenobie son épouse, Fulcran Reynes a acheté la majeure partie des terres alors en friches, délaissées par le seigneur de Malavieille en fuite vers la Louisiane, et qui deviendront Le domaine de Malavieille.

La petite fille de Fulcran, ma bisaïeule, Cécile Vigné a affronté à la fin du XIXème siècle le phylloxéra, la perte du vignoble et sa reconstitution.

Perpétuant la tradition, nous cultivons les sols austères de Malavieille, dans le souci permanent d'élaborer un vin en harmonie avec la terre dont il est né."

 Mireille Bertrand »

                                 MALAVIEILLE-1.jpg

 

         . Situé dans la vallée haute du Salagou, le château de Malavieille entouré de 35 Hectares de vignes et 45 Hectares d'oliviers, pratique ancestralement la culture biologique.

 

. Le château fut construit au 14ème siècle lorsque les seigneurs abandonnèrent leur vieux manoir féodal, pour s'installer dans la vallée.

 

. Persistent de cette époque, ses salles voûtées et fenêtres à meneaux et quelques cuves creusées à même le rocher où nous pratiquons la macération des plus vieux carignans du domaine.

                                 MALAVIEILLE-2.jpg

 Encépagement

 

Cinq générations de vignerons se succèdent et testent depuis la crise du phylloxéra ( 1881) 17 cépages griffés sur vitis vinifera

                   . Sept cépages blancs seront déclinés dans les cuvées :

Charmille Boutine Alliance.

                  . Neuf cépages rouges seront à l'origine du rosé du Charmille rouge du Permien Alliance rouge

                                                                         MALAVIEILLE.jpg

A VENIR DEGUSTER
LE 29 MARS 2008

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 16:57

BIO-2-copie-1.jpg

LE NOUVEAU RAYON DES VINS BIO
EST OPERATIONNEL
VENEZ LES DEGUSTER LE SAMEDI
29 MARS 2008

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article