Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA COMPAGNIE DES VINS
  • LA COMPAGNIE DES VINS
  • : Le Blog du bien boire et du bien manger en pays de Gascogne. Vins du Sud de la France: Bordeaux, Madiran et Sud ouest, languedoc et vallée du Rhone. Mes dégustations, les producteurs et les terroirs, où les trouver et leurs prix.
  • Contact

Recherche

12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 20:18
CONCERT ENTRE DEUX VERRES
Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans DIVERS
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 18:13

ORGANISEZ VOTRE DEGUSTATION :

            Vous avez été quelques uns à me demander les prochaines dates de dégustation.

En période estivale (début Juin/fin Septembre), il m’est quasiment impossible de « recruter » assez de participants pour mener à bien une dégustation.

 

Par contre, si vous êtes un petit groupe (de 5 à 15 personnes), vous pouvez prendre contact, nous téléphoner, afin d’étudier la mise en place d’un buffet-dégustation, le midi, l’après-midi ou le soir d’une date que vous choisissez, comme vous choisissez le thème et le nb de bouteille à déguster.

Je suis à votre disposition pour étudier toute demande de votre part.

A bientôt

En attendant, buvez peu, mais buvez bon.

ORGANISEZ VOTRE PROPRE DEGUSTATION
Repost 0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:35
10eme FESTIVAL DE MUSIQUE DES COTEAUX DE GIMONE
10eme FESTIVAL DE MUSIQUE DES COTEAUX DE GIMONE
Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans DIVERS
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 14:28

MAS JULLIEN et Cie, grands crus languedociens

 

            Si j’en crois l’appréciation générale des présents ce samedi 31 mai 2014, cette soirée fut la dégustation la plus réussie depuis le démarrage de la Compagnie des Vins. Et cela pour deux raisons :

. La qualités des vins présentés avec notamment une mini verticale des vins du Mas Jullien englobant les millésimes 2009/2010/2011 sur les 3 cuvées rouges. Où l’on s’aperçoit que l’Appellation Terrasses du Larzac est la zone des futurs Grands crus du Languedoc, comme la Côte de Nuits l’est pour la Bourgogne.

. La bonne préparation des vins leur permettant d’arriver au top à l’heure de la dégustation. Vous savez qu’il est bien difficile d’appréhender le temps d’aération des vins du Mas Jullien (1h, 10h, 5 jours…). J’ai donc mis en place un protocole précis, appliqué à tous les vins de la soirée :

  • Débouchage des bouteilles 10 heures avant la dégustation
  • Passage du vin dans l’aérateur Venturi, de la bouteille à la carafe
  • Remise en bouteille immédiate
  • Attente en armoire à 15/16°, bouteille ouverte

 

Le seul point négatif de la soirée fut la faible participation à cette dégustation. Rugby oblige, nous n’avons pas été capable, malgré l’apport Mas Jullien, de contrer les packs Toulonnais et Castrais réunis pour la finale du Championnat de France de Rugby, match intégralement retransmis à la télévision. Sniff !!! je suis bien triste de constater que les absents ont irrémédiablement toujours tord.

 

1/ COMMENTAIRES : Quelques très beaux domaines

.Dom. BORIE DE MAUREL/BELLE DE NUIT 2011/MINERVOIS : Ce pur Grenache, a pour lui un nez délicat de framboises compotées, une suavité et sucrosité surprenante, pouvant lui donner un côté vin-bonbon. C’est riche, mais plutôt frais, il demande quelques mois encore au calme d’une cave, et accompagnera à ce moment un plateau de fromages bleus, voire une salade fruits d’été. 16,5/20

.Dom. LA BARONNE/LES CHEMINS 2010/CORBIERES : Marqué par une prédominance du cépage CARIGNAN, ce vin embaume le chocolat réglissé, les fruits noirs en sirop, les épices douces. Très belle structure privilégiant la trilogie Elégance/Finesse/Fraicheur. Accompagnez ce vin d’une belle côte de veau à la réglisse, voire quelques ris de veau. 18/20

. Dom. LA VOUTE DU VERDUS/LE GRAND SAUT 2011/LANGUEDOC : Que la finesse est belle !!! Un vin tout de soie vêtu, sur des notes de rosée matinale et de douceur juvénile. Le grand plaisir pour accompagner une Caille farcie aux cerises. 18/20

. Dom. d’AUPILHAC/CUVEE LES COCALIERES 2011/LANGUEDOC : Un jus délicieux, genre sirop de mûres et de framboises, agrémenté d’une pointe de poivre blanc, de thym, de genévrier. De la fraicheur et du bonheur dans ce vin tout en finesse. Selon Sylvain, son géniteur, il accompagnera à merveille un magret de canard grillé aux figues. 18/20

. Dom. l’HERMAS/Le ROUGE 2011/TERRASSES DU LARZAC : Pour son second millésime, Matthieu Torquebiau nous gratifie d’un vin de fruits (sous forme de sirop), de bouche juteuse, fine et soyeuse, coulante, voire acidulée. C’est aérien, d’une belle fraicheur. Pour un plat de moules farcies à la sétoise. 19/20

. Mas CAL DEMOURA/LES COMBARIOLLES 2010/TERRASSES DU LARZAC : La claque !!! Quel vin !!! Le nez recèle des arômes de cassis, de mûre ; la bouche, complexe et ample, développe un côté soyeux, élégant, juteux, salivant ; la finale est d’une persistance mentholée infinie. Pour une belle Côte de bœuf bien persillée, grillée, avec quelques cèpes. 19,8/20

 

2/ COMMENTAIRES : Les vins du Mas Jullien :

. ETATS D’AME 2011/TERRASSES DU LARZAC : Le préféré de la soirée. Du fruit, des épices, de la garrigue, pour le nez. La bouche est profonde, dense, crémeuse, caressante. Il est à point pourvu qu’on le prépare suffisamment tôt. Jubilatoire !! 19/20  (2014/2018)

. LE ROUGE 2011/TERRASSES DU LARZAC : C’est le millésime qui a fait le vin : nez intense sur le fruité, les épices, le bois précieux et la minéralité. La bouche est vibrante, fluide et onctueuse en même temps, tout en précision. Les tanins déjà soyeux nous indiquent qu’il lui faut encore quelques années de cave. 19/20   (2015/2025)

. LE ROUGE 2009/TERRASSES DU LARZAC : Ce millésime est le vin-étalon du domaine. Intense et profond (on aimerait s’y noyer), son nez est discret et complexe : épices, bois précieux, fruits noirs, tapenade. La bouche, fluide et longue, est fraiche, délicate et très persistante. 19.7/20   (2014/2025)

. LE ROUGE 2010/TERRASSES DU LARZAC : Olivier Jullien dit de ce vin : « il n’est pas grand, il n’est pas énorme, il n’est pas exceptionnel, non, il est juste béni !!! » C’est l’équilibre parfait, la justesse des structures, la profondeur du jus, le savoureux du vin. 19.9/20    (2015/2027)

. CARLAN 2010/TERRASSES DU LARZAC : Le vin parfait. De la dentelle, un équilibre subtil, des arômes d’intensité infinie, une caresse sans fin. Soyons honnêtes, il était parfait ce jour béni de 31 mai 2014. Il sera peut-être encore meilleur demain. 20/20   (2014/2020)

 

            L’année prochaine, j’éviterai de programmer une telle dégustation un jour de grand match de Rugby, afin qu’un maximum d’entre vous puissiez y participer.

Une telle dégustation pour 20€, c’est de l’inconscience économique, croyez moi.

 

            La prochaine dégustation est prévue pour le premier jour de l’été, le samedi 21 juin, et aura pour thème « les vins d’été en blanc et en rouge »

Vous pouvez déjà réserver votre place.

A bientôt

 

 

MAS JULLIEN & Cie, grands crus languedociens
Repost 0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 10:26

BUFFET-DEGUSTATION

DU SAMEDI 31 MAI 2014

 

            Voici maintenant 25 ans que le LANGUEDOC a démarré sa révolution qualitative, une génération déjà. Ce recul a été nécessaire pour classifier les terroirs de ce si vaste territoire. Nous avons maintenant pour chaque sous-appellation, des ténors, des barytons, et des chanteurs de chorale nous proposant des vins pour chaque et diverses occasions de les apprécier. Le secteur des TERRASSES DU LARZAC est sans conteste l’appellation la plus qualitative (sols, climat et vignerons de qualité), celle où sont étudiées les possibilités de définir des terroirs à grands crus. Je vous propose dés à présent d’avoir votre avis sur la question en venant déguster une superbe série de flacons qui, vous le verrez, sont loin de coûter le prix des grands crus bordelais ou bourguignons, bien loin.

 

BUFFET-DEGUSTATION

SAMEDI 31 MAI 2014

20 H

LES GRANDS CRUS DU LANGUEDOC

 

 

ROUGES

CORBIERES / CHATEAU LA BARONNE / Cuvée LES CHEMINS 2010

FAUGERES / CHATEAU LA LIQUIERE / CISTUS 2009

LANGUEDOC / Dom. LA VOÛTE du VERDUS / le Gd SAUT 2011

LANGUEDOC / Dom. d’AUPILHAC / LES COCALIERES 2011

MINERVOIS / Dom. BORIE DE MAUREL / BELLE DE NUIT 2011

Et une belle collection de TERRASSES DU LARZAC

L’HERMAS ROUGE 2011

LES ETATS D’AME DU MAS JULLIEN 2011

MAS CAL DEMOURA / LES COMBARIOLLES 2010

MAS JULLIEN / CARLAN 2010

MAS JULLIEN ROUGE  2011

MAS JULLIEN ROUGE 2010

MAS JULLIEN ROUGE 2009

 

                             Ces vins vous seront proposés autour d’un buffet composé de charcuteries maison,  locales et basques, de terrines et de plateaux de fromages fermiers. Et n’oubliez pas que tous ces vins dégustés vous seront proposés à la vente avec une remise de 10% dés la première bouteille.

 

 

Annoncez dés aujourd’hui votre présence

PRIX DE LA SOIREE………20€

Réservation au 05 62 65 48 81 ou compagniedesvins@wanadoo.fr

LA COMPAGNIE DES VINS

LA CAVE

32260 MONCORNEIL

DEGUSTATION DU 31 MAI 2014
Repost 0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 14:00

Organiser une dégustation de vins de Bourgogne relève à chaque fois d’une véritable gageure. En effet, le Bourgogne n’est pas un vin de dégustation pure mais, sans conteste, le meilleur ami d’un repas, sachant accompagner (sans les dominer) toute une série de mets fins et délicats, à son image.

            Nos palais, habitués aux vins puissants et suaves du sud s’accommodent mal de la finesse acidulée de ces jus de Pinot Noir dont la profondeur n’est à nul autre pareil.

            Et que dire des prix de certaines cuvées de domaines situés notamment en Côtes de Nuits, qui peuvent effrayer. En dégustation de « Bourgognes Abordables », les prix s’échelonnent de 12 à 40€, bien loin toutefois des centaines d’€uros des grands crus de Gevrey, Morey, Chambolle ou encore Vosnes.

A ces prix on préfère évidemment les grandes bouteilles du Languedoc, du Roussillon, du Rhône, vins qui seront à l’honneur des prochaines dégustations.

            Donc, malgré tous ces handicaps, cette dégustation a fait le plein, le plein de participants, le plein de découvertes, le plein de sourires, de rires, et de bonne humeur. C’est le plus important.

MES COMMENTAIRES :

. Comme les années précédentes, le DOMAINE SARRAZIN a placé les 3 vins proposés en tête de la dégustation :

  • Le MARANGES-COTES DE BEAUNE 2012 pour son nez de petits fruits rouges, de terre humide, avec sa bouche profonde, suave et vive en même temps, pour son équilibre et sa finale bien fraiche de longueur moyenne. Avec un lapin cuisiné aux champignons des prés. 17/20
  • Le MERCUREY « LA FERRIERE » 2012, pour sa densité, sa profondeur, son harmonie et sa structure déjà bien établie ; un jus tout en beauté, coulant et salivant, pour accompagner un canard rôti aux cerises (c’est la saison) 18/20
  • Le GIVRY 1° CRU « les grands Prétants » 2012 :  Ce vin a réussi à allier l’acidulé du Pinot Noir et la suavité d’une confiture de cerises mûres. En tout point déjà apte à être bu, voici un nectar envoûtant et riche. Quasi parfait pour un émincé de volaille fermière aux légumes printaniers (fèves, petits pois, carottes, pommes primeurs, …) 19/20

 

. Le domaine NAUDIN-FERRAND était crédité de deux bouteilles . Fidèle à lui-même, ce domaine nous a ravi les sens :

  • Le COTES DE NUITS VILLAGE 2010 est dorénavant un vin à point, parfait pour une consommation cette année et sur les deux années à venir. Belle profondeur sur une bouche sphérique, bien structurée, riche et harmonieuse. A tenter avec un carré de porc noir aux pommes de terres et ail nouveaux.   18,5/20
  • Le LADOIX 1° CRU 2012 à montré un visage encore bien jeune, et mérite d’être oublié en cave 1 année de plus. Il sera alors en forme, mais nous aurons l’occasion d’en reparler.

 

. Pour les nouveaux domaines présentés, le DOMAINE DES GANDINES nous a enthousiasmé avec son vin blanc VIRE-CLESSE 2012, d’un bel équilibre entre le fruité et le minéral, d’une belle tension, sur des notes de citron et d’amandes. Je vous le conseille avec des Artichauts en vinaigrette.  16,5/20

. Le DOMAINE BERSAN, nouveau à la cave de la Cie, nous a présenté un très bel IRANCY 2011, encore jeune certes, mais déjà bien salivant, bien juteux, sur des notes fines de Burlat écrasées. Je vous le conseille sur une tête de veau, sauce gribiche. Délicieuse harmonie. 17,5/20

. Enfin le domaine MYSTERE présentait 2 bouteilles : un blanc de Chardonnay, et un rouge de PINOT NOIR. Il s’agissait du DOMAINE DE BOUSCAILLO, situé en zone d’appellation LIMOUX, en Pyrénées audoises.

  • Le LIMOUX BLANC 2010, tendu, précis, puissant même, a un peu décontenancé l’assemblée par sa minéralité incisive. Un très beau vin pour une assiette de poissons boucanés accompagnés de quelques fruits de mer. 17,5/20
  • Le PINOT NOIR 2011 a des reflets bourguignons, une similitude de sentiments due au cépage, mais développe aussi son aspect méridional avec une suavité plus prégnante et une bouche plus sphérique. Tentez ce vin sur un canard au sang, salsifis et panais en légumes. 18/20

Nous reparlerons de ce domaine lors d’une prochaine dégustation.

 

. Côté HUILE D’OLIVE, un bon point pour celle goûtée à cette soirée, en provenance du MOULIN DU LLEVANT de Larroque des Albères, en Roussillon. Produite à partir de la variété OLIVIERE, cette huile est le fruit du pressurage d’olives noires (mûres), plus douce, plus enrobante, tout en restant très fruitée et un tantinet épicée.

 

. Nous nous retrouverons le Samedi 31 mai à 20H pour une dégustation des grands vins du Languedoc et du Roussillon. Pour l’occasion je vous proposerai une dégustation de quelques vieux millésimes du Mas Jullien. Attention, vous pouvez déjà réserver votre table.

A bientôt

LE CLOS VOUGEOT

LE CLOS VOUGEOT

Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 11:24

BUFFET-DEGUSTATION

DU SAMEDI 10 MAI 2014

 

            La Bourgogne fait peur ; la foultitude des appellations génériques, villages, 1° et grands crus, les Clos et Lieux-dits, la publicité faite sur les prix stratosphériques de certaines bouteilles, la consistance même des vins bien différente de celle des vins du Sud ou du Sud Ouest (les vins de Bourgogne n’ont guère de points commun aux Madirans par exemple) font que la Bourgogne reste une terre à découvrir. Je vous propose une soirée où vous pourrez découvrir et déguster des vins magnifiques tout en restant dans un budget des plus abordables.

Et cerise sur le gâteau, deux vins, l’un blanc et l’autre rouge vous seront proposés en dégustation à l’aveugle afin que vous puissiez tenter de les découvrir ou pour le moins, me donner votre avis.

 

BUFFET-DEGUSTATION

SAMEDI 10 MAI 2014

20 H

LA BOURGOGNE ABORDABLE

 

BLANCS

BOURGOGNE COTES D’AUXERRE 2012  DOMAINE BERSAN (bio)

MACON VILLAGE 2012  DOMAINE DES GANDINES  (bio)

VIRE CLESSE 2012  DOMAINE DES GANDINES   (bio)

LA BOUTEILLE MYSTERE (dégustation à l’aveugle)

 

HUILE D’OLIVES (Olivière) DU ROUSSILLON -  FRUITE MUR

Récolte 2013/14

 

ROUGES

BOURGOGNE COTES D’AUXERRE 2012  DOMAINE BERSAN (bio)

IRANCY 2011   DOMAINE BERSAN  (bio)

MARANGES COTE DE BEAUNE 2012  DOMAINE SARRZIN

COTE DE NUITS VILLAGES 2010   DOM. NAUDIN FERRAND

LA BOUTEILLE MYSTERE (dégustation à l’aveugle)

GIVRY 1° CRU ‘LES GRANDS PRETANTS’ 2012  DOM. SARRAZIN

LADOIX 1° CRU ‘LA CORVEE’ 2011   DOM. NAUDIN FERRAND

 

 

                             Ces vins vous seront proposés autour d’un buffet composé de charcuteries maison,  locales et basques, de terrines et de plateaux de fromages fermiers. Et n’oubliez pas que tous ces vins dégustés vous seront proposés à la vente avec une remise de 10% dés la première bouteille.

 

 

Annoncez dés aujourd’hui votre présence

PRIX DE LA SOIREE………20€

Réservation au 05 62 65 48 81 ou compagniedesvins@wanadoo.fr

LA COMPAGNIE DES VINS

LA CAVE

32260 MONCORNEIL

 

 

 

 

PROGRAMME DEGUSTATION 10 MAI 2014
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 16:29

DU NOUVEAU en VINS DE LOIRE :   Maison LAPORTE

 

Créés en 1850, les vignobles de la Maison LAPORTE représentent 30 hectares situés sur les meilleurs coteaux du Sancerrois, de Pouilly et des environs immédiats. Depuis 2009, tous ces terroirs sont en reconversion à l’agriculture BIO.

80% de cette superficie est plantée de Sauvignon blanc, le solde en Pinot Noir pour les vins rouges. La dégustation des vins de cette maison artisanale nous a vraiment plu et nous a permis de selectionner 4 cuvées :

 

  • SANCERRE Blanc « les Grandmontains » 2012 : Nez sur des notes de fruits exotiques (mangue, citron vert, litchi). Bouche sphérique, équilibrée, veloutée et soyeuse. Finale longue avec beaucoup d’élégance. Parfait avec des crustacés et une viande blanche.

 

  • SANCERRE rouge « les Grandmontains » 2011 :  Nez de fruits rouges (cerise croquante, framboise). La bouche, souple et fraiche, est l’expression même de la gourmandise, que l’expression élégante des tannins vient titiller. Accompagne au plus juste une viande grillée (bavette) ou un poisson (dorade, sardines)

 

  • POUILLY FUME « les Duchesses » 2013 :  Né sur un terroir de sylex sur sous-sol calcaire, ce vin développe des notes de pierre à fusil et d’agrumes (clémentine, citron jaune). La bouche est plutôt ronde, vivifiée par une belle fraicheur tendue. Vous l’apprécierez avec une assiette de poissons fumés et/ou boucanés.

 

  • Vin de Pays du VAL DE LOIRE « le Bouquet » 2013 :  Un 100% Sauvignon pour un vrai bouquet de fleurs blanches et une corbeille de fruits citronnés. En bouche, la vivacité du vin est associée à une belle fraicheur, sans verdeur, signe d’une vendange à maturité. Pour l’apéritif, les huitres, les crustacés.

 

Nous aurons et vous aurez l’occasion de vérifier tout cela lors d’une prochaine dégustation.

MAISON LAPORTE: Nouveau domaine ligérien en cave
Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans NOUVEAU DOMAINE
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 18:15

SANCERRE :  DU NOUVEAU !!!

                                          

Le DOMAINE DAUNY est un nouveau venu dans la cave. Sur une superficie de 16 ha, la famille DAUNY produit de très agréable Sancerre blancs et rouges en production BIO depuis 1964 et d’un formidable rapport Prix/Plaisir.

Le Sancerre Blanc LES CAILLOTTES est un vin très sec, coupant, en provenance des terroirs les plus calcaires de la propriété, calcaire que l’on retrouve en structure de bouche. Très beau vin à servir sur des huitres, poissons fumés, poissons au four et fromages de chèvre lactique.

Le Sancerre Rouge PYNOZ provient également des coteaux calcaires de Sancerre. C’est un Pinot Noir léger, fruité (griotte juteuse), coulant, d’une belle fraicheur. Il accompagnera une viande blanche, une volaille grillée, un gibier à plumes, un fromage de chèvre affiné.

Bientôt vous retrouverez ces vins dans une prochaine dégustation.

UN NOUVEAU SANCERRE EN CAVE
Repost 0
LA COMPAGNIE DES VINS - dans NOUVEAU DOMAINE
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 10:50

19 avril 2014, découverte des vins du Sud-Ouest et plongeon dans 25 années d’appellation MADIRAN. Outre la possibilité de se fournir en bouteilles de millésimes récents, cette dégustation a permis à tous les participants, très nombreux du reste, d’affiner leur connaissance du Madiran à travers leur potentiel de garde sur 6 anciens millésimes remontant jusqu’à 1989. Très instructif sur l’évolution de cette appellation, et très surprenant.

 

FRONTON/CHATEAU LE ROC/LA FOLLE NOIRE 2012 :  La dénomination « folle noire » est l’ancien nom du cépage NEGRETTE, le cépage emblématique du Frontonais. Nous avons donc ici un vin 100% Négrette, aux arômes de cerise noire et mûre, et de fleurs d’Iris. La bouche est également très aromatique, avec une trame suave et veloutée. C’est vraiment très gourmand…17/20…  Une cuvée pour le grignotage, le saucissonnage et la conversation.

 

BERGERAC/DOMAINE JONC BLANC/LES SENS DU FRUIT 2011 :  Les cépages bordelais (Merlot et Cabernet sauvignon) dominent l’assemblage à la source de ce vin qui développe un nez frais, racé, sur des notes de griottes et d’épices douces. La bouche est encore bien structurée par une trame tannique fine et noble. L’aération lui va bien et la cave pourra être son repère pour quelques années encore. … 17/20…. Sur une bavette de bœuf à l’échalote.

 

CAHORS/CHATEAU LE CEDRE 2010 :  Le vin de Cahors ne souffre pas la médiocrité. Trop de vins bas de gamme ont tué la réputation de cette appellation. Sur les ruines de ce triste passé, quelques domaines tirent leur épingle du jeu en surfant sur une politique bachique qualitative. Tel le Château du Cèdre. Ce vin est un monument, un bastion, qui développe une structure imposante, une profondeur enveloppante, tout en privilégiant la bonne buvabilité d’un jus frais et élégant. …. 19/20 …. Pour une daube ou un civet.

 

COTES DE GASCOGNE/DOMAINE D’ENTRAS/COLINA OESTE 2011 :  Placé derrière ce magnifique Cahors, ce Côtes de Gascogne aurait pu paraître chétif, en retrait, voire défaillant. Que nenni !!! Sa part de Malbec le plaçait dans la continuité du Cahors, et sa part de Tannat annonçait les Madiran à déguster. Ce vin légèrement toasté, développe encore une belle trame tanique, tout en finesse et garante de sa garde que l’on peut estimer à encore 5 à 6 ans. La bouche est complexe, sur les fruits noirs et quelques touches de fumée (Lard ?). C’est bien agréable à boire et fais rentrer les Côtes de Gascogne dans l’univers des grands vins rouges de garde…. 17,5/20… Pour un civet de canard aux cèpes.

 

MADIRAN/GUY CAPMARTIN/VIEILLES VIGNES 2010 :  Sans doute l’un des meilleurs rapport Prix/Plaisir de France. 80% de Tannat, du bois mais pas de fût neuf, et un nez exubérant de fruits noirs, de prunes cuites, de fumée et quelques notes empyreumatiques. La bouche est bien structurée autour de fins tanins bien enrobés, et développe une superbe finesse complexe et fraiche. Du beau et du bon. … 19/20 … Le magret grillé l’accompagnera avec bonheur.

 

MADIRAN/GUY CAPMARTIN/LE COUVENT 2009 : Vous connaissez mon attachement à cette cuvée depuis maintenant plus de 20 ans. Cette bouteille du millésime 2009 fut le sommet de la dégustation. Le nez, d’une infinie profondeur, sur des senteurs de grillé, de goudron, de fruits noirs intenses, d’épices indiennes, de poivre noir, de prunes compotées, donnerait « à l’aveugle » le change à un second cru bordelais valant 10 fois son prix. La bouche, encore légèrement marquée par une qualité de tannins fins et serrés, développe une sensation de douceur, de fraicheur et de belle longueur. Un vin puissant, salivant, offrant complexité et buvabilité. … 19,9/20 … Avec votre plat de viande préféré, imaginez le bonheur !!!

 

MADIRAN/GUY CAPMARTIN/ESPRIT DU COUVENT 2004 :  Tiré d’une parcelle où les Ceps rivalisent de vieillesse (plus d’un siècle pour la plupart, et une ou deux grappes de raisins par vendange, ce vin est difficile à prendre en défaut. Robe noire, nez de cire d’abeille, de pruneau à l’Armagnac, de sous-bois, légèrement truffé ; bouche volumineuse, aux tanins arrondis, structurée et coulante à la fois, terminant par une finale sans fin, gouteuse et gourmande. … 19,5/20… Pour un gibier à Poils, en civet.

 

LES VINS-MEMOIRE :

            Cette dégustation fut l’occasion de découvrir quelques MADIRANs oubliés dans ma cave, d’étudier leur potentiel de vieillissement, et de s’enrichir gustativement et intellectuellement des différentes caractéristiques d’évolution de cette appellation :

Avec l’age, les Madirans garde un robe foncée ; noire, juste un tantinet acajou pour certains. Le nez est marqué de notes de cire, de fumée, de cèdre, de pruneau, de fruits noirs compotés. La bouche reste puissante alors que la trame tannique, assagie, laisse place à un velouté suave. Les finales restent fraiches et de bien belle longueur.

  • LAFFITTE TESTON VIEILLES VIGNES 2005 : Un vin qui semble avoir déjà donné le meilleur de lui-même et nous laisse « sur notre soif ».
  •  
  • GUY CAPMARTIN LE COUVENT 2003 : Le summum de la soirée. Tout y est superlatif. La grande bouteille introuvable maintenant. Je ne désespère pas de récupérer un jour prochain quelques magnum de ce vin.
  •  
  • DOMAINE SERGENT/VIEILLES VIGNES 2001 : Un vin qui a fait son temps, en phase de dissociation. Cela fait un effet bizarre.
  •  
  • BARREJAT TRADITION 2000 : De beaux restes pour un vin encore bien agréable à boire sur un civet de lièvre.
  •  
  • BARREJAT TRADITION 1996 : Même si la trame s’est amincie, un vin qui a superbement résisté au temps.
  •  
  • BARREJAT 1989 : (A cette époque, « le père CAPMARTIN » ne faisait qu’une seule cuvée)La surprise de la soirée. D’une fraicheur encore bien marquée, ce Madiran a laissé tout le monde pantois par son volume, sa structure et ses arômes ne laissant rien apparaître de son âge (25 ans). On peut donc regretter la profusion des cuvées qui ont eu objet de deshabiller Paul pour habiller Jean.

 

En conclusion, nous pouvons affirmer que le MADIRAN est un grand vin de garde, capable les grands millésimes de vieillir 20 à 30 ans pourvu qu’il soit entreposé dans un endroit frais et sans lumière.

 

Prochaine dégustation :  SAMEDI 10 MAI >>>> LA BOURGOGNE ACCESSIBLE

Réservez dés maintenant votre place.

A bientôt

MADIRAN ET SUD-OUEST: Commentaires de dégustation
Repost 0