Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA COMPAGNIE DES VINS
  • LA COMPAGNIE DES VINS
  • : Le Blog du bien boire et du bien manger en pays de Gascogne. Vins du Sud de la France: Bordeaux, Madiran et Sud ouest, languedoc et vallée du Rhone. Mes dégustations, les producteurs et les terroirs, où les trouver et leurs prix.
  • Contact

Recherche

11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 16:54

A MONCORNEIL-GRAZAN, la cave de l’Auberge d’Astarac  met en vente un nouveau COTES DE GASCOGNE haut de gamme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

            La compagnie des vins, cave de l’ AUBERGE D’ASTARAC, spécialisée dans la vente des vins du Sud de la France, et en particulier des vins du Gers (Madiran, Pacherenc, et Côtes de Gascogne) lance actuellement une micro-cuvée rouge haut de gamme en vin de pays des Côtes de Gascogne, à l’intitulé joyeux et frais : « LES GALIPETTES ».

 

Le journal : M. TERMOTE, pouvez-vous nous raconter l’historique de ce vin ?

C. TERMOTE : Ma fille Céline, qui se marie cette année, m’avait sollicité pour que je lui trouve pour le repas de mariage, un vin du Gers, excellent, haut de gamme et inédit. Depuis un an maintenant j’étais à la recherche de cette perle rare, voire introuvable, lorsque M. PELLEFIGUE, excellent vigneron de Roquelaure, au Nord de Auch, avec qui je travaille depuis des années, me fit déguster un vin rouge d’une cuvée confidentielle, vin qui m’enthousiasma de suite. J’avais trouvé l’introuvable.

 

Le journal : Pouvez vous nous en dire plus et notamment quelles sont les caractéristiques de ce vin ?

C.T : Ce vin provient exclusivement du cépage CABERNET SAUVIGNON (le cépage des grands Médoc) et d’une toute petite parcelle à faible rendement. L’élevage a été fait dans 3 fûts de chêne français ayant servi une seule année auparavant, fûts de « petite chauffe » afin de ne pas écraser le côté fruité par des arômes toastés et boisés.

Cet élevage d’un an en fût, sera suivi de la mise en bouteille et d’un stockage d’une année supplémentaire pour affinage du vin. Il s’agit de la vendange 2005, millésime historique qui allie fraîcheur, concentration et garde.

 

Le journal : Ce vin est-il actuellement prés à être dégusté et avec quoi ?

C.T. : Vous pouvez dés à présent apprécier ce COTES DE GASCOGNE « LES GALIPETTES », mais aussi le laisser en cave évoluer pendant encore une décennie. Mais attention, toujours le carafer  2 heures avant le repas.

A l’aération, il développe un nez puissant de crème de cassis, d’épices poivrées, de vanille et de cannelle. La bouche est franche, fraîche, et juteuse, bien structurée sur une matière pleine. La finale est longue et réglissée : Un très grand vin de gastronomie que j’associe volontiers à un Gigot d’agneau de 7 heures, une daube de canard , ou un cœur d’entrecôte de bœuf à la moelle, façon plancha.

 

Le journal : Où peut-on trouver ce nectar, et à quel prix ?

C.T. : Ce vin est en vente exclusive à la cave de LA COMPAGNIE DES VINS à MONCORNEIL, et sera également proposé sur la carte du BOUCHON GASCON qui ouvre ses portes ce 24 avril.

Pour un tel vin de plaisir, et si rare (moins de 800 bouteilles), un prix inférieur à 10€ est une véritable aubaine.

Point important : Vous pourrez déguster cette cuvée de COTES DE GASCOGNE « LES GALIPETTES » le 19 avril prochain, à la cave de l’AUBERGE D’ASTARAC, entre 15 et 19 h.

Tous renseignements au 05 62 65 48 81

 

Repost 0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 09:26

A quelques jours de la réouverture du Bouchon Gascon, où votre serviteur va passer des habits de marchand de vins à ceux de cuisinier, il est important de faire le point sur cette saison hivernale de la Compagnie des vins, sur mes coups de coeur et de gueule que m'ont inspiré mes pérégrinations dans ce Sud vinicole.
Fidèle à sa définition "Le meilleur des vins du Sud", nous avons élargi la gamme des vins présents en cave au Roussillon et à la Vallée du Rhône. Peu présents jusqu'alors ou de manière épisodique, ces deux régions sont dés à présent bien représentées avec 27 références pour le Roussillon, et 26 pour la Vallée du Rhône. Voilà du grain à moudre pour tous ceux, et je vous sais nombreux, qui aime découvrir de nouveaux arômes et des associations mets/vins qui sortent des sentiers battus.
Il restera à investiguer la Provence (vaste domaine) et la Corse (interessante région) pour ce qui est de la France, et ensuite, nous verrons avec l'Espagne et l'Italie. Mais cela est une toute autre histoire à laquelle nous vous associerons par l'intermédiaire de ce Blog et des dégustations régulières.

Je voudrai attribuer un énorme COUP DE COEUR à la région toute entière du ROUSSILLON. Tous les vignerons visités ont été d'une amabilité, d'une patience et d'une gentillesse à notre égard rarement rencontrées, notamment dans notre cher Sud Ouest, et les vins dégustés sont maintenant d'une qualité exceptionnelle, avec des vins doux (Banyuls, Maury et Rivesaltes) de toute beauté, n'ayant pas à rougir une fois confrontés aux grands vins de Porto. J'ai eu le "trés rare" plaisir de goûter un Rivesaltes Rancio de 1956 au Domaine de Rancy, croyez moi, j'ai encore les arômes de ce sirop de vin en bouche, 3 mois aprés.
Mon COUP DE COEUR ira toutefois à un domaine récent, le MAS BAUX, du nom de son propriétaire, Serge BAUX, venu à la vigne sur le tard (la cinquantaine) et au vin par amour des choses bien faites, situé non loin de Cannet en Roussillon, à quelques encablures de la mer. Vous trouverez dans l'article "COMMENTAIRES DE LA DEGUSTATION DES VINS DU ROUSSILLON" les termes qui définissent le mieux les vins de ce domaine. Une révélation.


En Vallée du Rhône (VdR), nous avons privilégié la zone méridionale, celle où se situent les vignobles de Chateauneuf du Pape, Cairanne, Rasteau, Lirac etc..., tout en nous laissant une marge de progression vers les Gigondas, Vaqueyras, Beaume de venise que nous visiterons l'année prochaine. Dans cette région, nous avons été frappé par le nombre important et en plein développement des domaines travaillant en Biologie et en Biodynamie. Certes, le climat est favorable grâce au mistral et à une pluviométrie rare à ce type d'agriculture, mais le principal soucis de ces producteurs est de régénérer l'activité des sols totalement léssivés par des années de pratique intensive, incapables de fournir à la vigne les ressorts des terroirs tels que le consommateur averti le demande.
Mon COUP DE COEUR pour cette région ira également à un tout jeune domaine, LE CHATEAU DE LA SELVE, situé en Ardéche Sud, à Grospierres. Benoit CHAZALLON, tout jeune vigneron, passionné, ayant fait "ses classes" en Bourgogne et en Hermitage, a beneficié d'un important investissement familial afin de faire le meilleur vin de la région. (Voir les commentaires de dégustation des vins Bio sur ce Blog). Tous ceux qui ont dégusté et bu (car là il est impossible de recracher) les différentes cuvée de ce domaine sont restés "sur le cul". C'est délicieux, fin, élégant, promis à un grand avenir (et le vin et le vigneron).


Afin de ne pas trop galvauder le terme COUP DE COEUR, je me bornerai pour cette fois, à ces deux domaines, qui viennent, et l'un de m'informer d'une médaille d'Or au Concours Agricole de Paris, et l'autre d'un 3 etoiles dans le Guide Hachette à venir.

Je voudrai, pour finir, vous rappeler que le 19 avril prochain, la dernière dégustation de la saison aura lieu, et concernera les vins doux:

SAMEDI 19 AVRIL 2008 (entre 15 et 19h)

GRANDE DEGUSTATION DES VINS DOUX
(Banyuls,Maury,Rivesaltes, Teston, Pacherenc)

RESERVEZ VOTRE PLACE

 

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans DIVERS
commenter cet article
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 15:32

Le guide France du Routard vient de sortir. Le BOUCHON GASCON y est décrit ainsi:
"Nos chouchous dans le secteur. Loin des routes fréquentées, une auberge amoureusement restaurée. A l'arrière, un luxuriant jardin et une roseraie à decouvrir en saison... Artiste cuisinier autodidacte, amoureux des herbes et du pays tout entier, Christian Termote réveille ainsi les saveurs les plus traditionnelles. Goûtez le ragoût d'escargots aux cèpes, ou le filet de canette au Madiran. Une cuisine inspirée, expréssive, mais sans esbroufe. Des associations de goûts étonnantes, une belle cave à vins spécialisée dans les crus du Grand Sud. Bien sûr mention spéciale pour Lucie, atypique et géniale maitresse de maison, parfaite ambassadrice des recettes de son homme. Elle envoie parfois ses clients chercher leur bouteille à la cave, ou demander un conseil sur un millésime à la cuisine. Spontaneité et tempérament sans lesquels l'AUBERGE D'ASTARAC ne serait pas ce qu'elle est."

                                              
Repost 0
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 16:37

COMMENTAIRES SUR LA DEGUSTATIONS DES VINS BIO / 29 MARS 2008:
Cet hiver, en marge du salon VINISUD, je discutais avec O. JULLIEN (Mas Jullien), S. FADAT (Dom. Aupilhac) et X. Bruguiere (Mas Bruguiere) qui m'expliquaient avoir terminé leur période de reconversion Bio et de travailler en conformité avec la déontologie Biologique ou Biodynamique, selon le cas. Je les questionnais alors sur la manière de communiquer cette information au consommateur, notamment par le logo AB en contre-étiquette sur la bouteille.
Ils m'expliquèrent que la première raison de leur reconversion Bio était le maintien de terroirs avec une vie microbienne importante (Il faut savoir que dans le Médoc, par exemple, il y a moins de vie microbienne que dans le Sahara), et qu'ensuite le consommateur français était réfractaire au label BIO pour le vin (à sa décharge il est bon de rappeler que pendant ces dernières décennies, le qualitatif Bio a supplanté malheu-reusement le qualitatif BON dans bien des cas) ce qui entrainerait la confection de deux étiquettes ( l'une pour la France, et une autre pour l'Export). Et me donner des exemples de vignerons ayant rencontré des problèmes commerciaux une fois leur vin affiché Bio.!!!
Je restais toutefois sceptique.
Et puis vint ce 29 mars, jour de dégustation des vins Bio. que j'avais collecté non pas en priorité parcequ'ils étaient Bio, mais parcequ'ils me semblaient Bons. Résultats: 3 réservations. J'avoue avoir été à deux doigts d'annuler cette dégustation, mais les 15 vins avaient déjà été carafé, et préparé pour ce moment qui allait être de pur bonheur, car l'Europe vint à la rescousse. Des amateurs hollandais, autrichiens et norvégiens  vinrent confirmer les choix opérés par mes 3 dégustateurs autochtones, et surtout sauver cette dégustation, tout en appuyant involontairement  les propos tenus par mes amis vignerons languedociens: Le qualitatif Bio semble être un repoussoir pour le consommateur français, alors qu'il est source de curiosité à l'extérieur de nos frontiéres.
Je souhaite avoir votre avis sur la question (j'avoue être un peu perdu), mais sachez que pour moi, un vin Bio a en priorité été choisi parce qu'il est bon. Et ce n'est pas parceque Mas bruguière (que j'aime depuis 20 ans) passe en culture bio que je vais le retirer de ma cave!!!!!!!
Et je comprends également les difficutés du DOMAINE DU PECH par exemple, qui, avec des rendements de 15 à 18 hl/hectare en production biodynamique,  ne peut s'en sortir que difficilement face à des vins "technologiques" vendus 3 fois moins chers et produits à 55 hl/hectare.
Vous voyez qu'il y aurait eu matiére à discuter en plus de déguster. Passons au commentaires sur les vins:

Deux domaines ont vraiment impressionné tout le monde pour des raisons  différentes, et trés complémentaires. LE DOMAINE DU PECH (Ex-Buzet, maintenant en VIN DE TABLE) par la concentration, la puissance, la longueur d'un vin qui n'en finit jamais, et qui est voué à une garde de 15 à 20 ans. (Notés 18 pour la badinerie 2003 et 15,8 pour la cuvée le Pech Abusé) A carafer absolument 8 heures avant la dégustation.
Second domaine impressionant, le CHATEAU DE LA SELVE, en Coteaux de l'Ardèche.
3 cuvées dégustées, 3 plaisirs différents. Palissaire est à boire jeune, sur un fruit mûr et juteux, gourmand. Beaulieu est plus structuré par le Cabernet, plus adapté à un repas gastronomique sur des épices. Et la cuvée Serre de Berty, grandiose en 2005, et tout en finesse et élégance, a fait penser à un grand hermitage !!!???
Notés dans l'ordre 15, 15,5 et 18,20.

Dans la foulée, le domaine BENEDETTI, avec son Chateauneuf du pape puissant, épicé et fruité, de garde moyenne (5 à 8 ans), et son Côtes du Rhône vieilles vignes, aux arômes de fruits rouges confits et à la texture structurée, a procuré un superbe plaisir à tout le monde  (Note dans l'ordre: 17,20 et 15,40)

Le Domaine JONC BLANC avec son MONTRAVEL cuvée Rubis 2004  a provoqué la surprise dans une appellation peu connue et reconnue, avec un vin riche, suave, juteux et fruité, de garde moyenne (8 ans). Note: 16

Les vins de l'ABBAYE DE VALMAGNE ont été appréciés car  immédiatement jouissifs. La cuvée tradition dans le millésime 2005 est franc, frais, fin et élégant. La cuvée Turenne 2003 est plus voluptueuse, compotée, fruitée, avec une matière dense et une finale longue. De la belle ouvrage (Note dans l'ordre: 14,70 et 16,80)


SUITE DU PROGRAMME/

.... DERNIERE DEGUSTATION AVANT NOVEMBRE
LE 19 AVRIL 2008
LES VINS DOUX (BANYULS, MAURY, RIVESALTES, TESTON, PACHERENC)

.... OUVERTURE DU RESTAURANT LE BOUCHON GASCON
LE 24 AVRIL 2008
(avec le Jeudi soir de chaque semaine, vins au verre différents chaque semaine et remise de 10% sur tout carton de vin acheté)

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 10:23

La REVUE DU VIN DE FRANCE, dans son édition d'avril 2008 établit le classement des 50 plus grands vins blancs méditerranéens, soit 3 régions: le Roussillon, le Languedoc et la provence-corse.
Le classement est basé sur une dégustation des vins de 5 millésimes depuis 2000. Cette methode crédibilise le classement.

LE MAS JULLIEN BLANC obtient la 1ere place des vins blancs du Languedoc, et la seconde dans l'ensemble du classement, seulement distancé par CHATEAU SIMONE, AOC Palette.
Il est ainsi déclaré seul CRU EXCEPTIONNEL du Languedoc, distançant de nombreux vins vendus 2 ou 3 fois plus chers.


 

"Pourquoi mon Blanc plait-il? peut-être parce que je n'en bois pas ou trés peu!" ironise Olivier JULLIEN quand on l'interroge sur le phénoménal succés de sa petite production (3 ha). ... Le blanc d'Olivier JULLIEN est un vaste puzzle qui s'unifie avec le temps. De ce vin hors mode se dégage une incroyable harmonie. Le 2006 offre finesse et vivacité. A attendre. Le 2000 est magistral.

RVF avril 2008






Repost 0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 11:29

 

Le Domaine du Pech 

Vignoble mené en biodynamie par Magali Tissot et Ludovic Bonnelle

 

BUZET, puis VIN DE TABLE

 

Le domaine du PECH

 

Créé en 1978, il a été conduit en conventionnel jusqu'en 2002 avec un intermède de 2000 à 2002 en lutte raisonnée stricte (3 à 4 traitements par an, sans insecticide).

2003, année de transition, a vu la mise en place de la biodynamie, pour diminuer les doses de cuivre et de soufre utilisées. C'est également la 1ère année de vendanges manuelles sur tout le domaine.

2004, est notre première année de conduite en bio-dynamie. Nous sommes en conversion officielle depuis 2005.

                                        LE-PECH-1.jpg

Surface : 17 hectares : Densité de plantation de 4000 pieds à l'hectare.

Merlot : 3 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge

4 ha sur sol argileux à argilo calcaire --> domaine du pech rouge

Cabernet Franc : 2 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge

3 ha sur argilo limoneux à argilo calcaire --> domaine du pech rouge

Cabernet Sauvignon : 0,5 ha sur argilo calcaire --> badinerie rouge

0.5 ha sur graves roulées de la Garonne --> badinerie rouge

3 ha sur limono argileux à argiles profondes --> domaine du pech rouge

Sauvignon Blanc : 1 ha sur argilo calcaire avec incrustations de quartz --> badinerie blanc

Climat :  Nous sommes à la confluence entre les climats océanique et méditerranéen, ce qui donne une grande diversité d'expressions selon les années. Ceci a également une grande incidence sur la méthode culturale en saison végétative.

Méthode culturale

  Objectifs : Favoriser à tout prix la meilleure implantation possible des levures indigènes, reflet de la relation entre la plante et le climat de l'année.

Faire plonger l'enracinement pour protéger la vigne des aléas climatiques, et donc refléter l'expression d'un lieu, d'un terroir.

Objectif de rendement : 30 hl/haha. Pas de vendange en vert. aucun apport d'engrais.

Travail du sol :Enherbement total spontané, avec une aération un rang sur deux sans retournement des différents horizons du sol.

Les plantes qui poussent naturellement sur notre domaine ne sont pas broyées avant leur fructification dans le but de favoriser la reproduction des auxiliaires de la vigne. Elles sont également la base de nos traitements, ainsi que notre grille de lecture de l'état des sols.

Un décompactage annuel est réalisé un rang sur deux à l'automne avec une sous soleuse à 60 cm de profondeur sur les sols argileux et limoneux.

Le travail du sol en saison est surtout fonction du climat de l'année, mais uniquement effectué avec I'Aerway pour préserver l'intégrité de notre sol.

La vigne : L'ébourgeonnage est pratiqué à la taille pour ne conserver que les bourgeons correspondant à notre objectif de rendement.

L'éclaircissage précoce est réalisé avant la fleur sur la badinerie, et avant la nouaison sur le domaine du pech pour éviter toute dilution du flux energétique de la vigne. Nous évitons ainsi toutes les pertes d'énergie liées à la vendange en vert.

Le palissage monte à 2 metres, il y a donc très peu de rognage.

Les raisins sont cueillis à la main en cagettes de 10 kg pour éviter les tassements ou éclatements.

Le traitement par les plantes : les plantes utilisées pour le traitement de la vigne sont choisies :

en fonction du climat de I'année et du stade végétatif de la vigne pour l'aider aux moments de ses changements de rythme (ex : passage de la croissance végétative à la floraison)

en fonction de l'aptitude de certaines plantes à limiter le développement des parasites de la vigne.

Les doses utilisées sont de l'ordre de 30g de plantes séchées à l'hectare. Ceci nous permet de baisser les doses de cuivre et de soufre utilisées de l'ordre de 50 à 60 % par rapport à une conduite en biologie classique.

La vinification :  Nous n'utilisons aucun produit oenologique de correction ou d'extraction de la vendange. Le vin est issu de nos seuls raisins, fermentés par nos levures indigènes.

                                    LE-PECH-2.jpg

LA CUVEE LE PECH ABUSE

 Quand une coopérative regroupe 90 % des vignerons et vinifie 95 % des moûts de son appellation et quand les vignerons qui dégustent à la commission d'agrément sont des coopérateurs, mieux vaut faire profil bas pour ceux qui veulent rester indépendants. Magali Tissot et Ludovic Bonnelle ne s'y résolvent pas, leurs vins sont dont systématiquement exclus de l'appellation que seul le jeu de mot en titre peut évoquer. Il ne leur reste que la communication à outrance pour survivre.

Et la survie est difficile, les banques récalcitrantes, le DOMAINE DU PECH est en danger de mort.

 

Il faut sauver le DOMAINE DU PECH

 

VENEZ DEGUSTER LEURS VINS

LE 29 MARS 2008

Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 14:42

Le chateau de Malavieille

 

« Contre l'avis de Zenobie son épouse, Fulcran Reynes a acheté la majeure partie des terres alors en friches, délaissées par le seigneur de Malavieille en fuite vers la Louisiane, et qui deviendront Le domaine de Malavieille.

La petite fille de Fulcran, ma bisaïeule, Cécile Vigné a affronté à la fin du XIXème siècle le phylloxéra, la perte du vignoble et sa reconstitution.

Perpétuant la tradition, nous cultivons les sols austères de Malavieille, dans le souci permanent d'élaborer un vin en harmonie avec la terre dont il est né."

 Mireille Bertrand »

                                 MALAVIEILLE-1.jpg

 

         . Situé dans la vallée haute du Salagou, le château de Malavieille entouré de 35 Hectares de vignes et 45 Hectares d'oliviers, pratique ancestralement la culture biologique.

 

. Le château fut construit au 14ème siècle lorsque les seigneurs abandonnèrent leur vieux manoir féodal, pour s'installer dans la vallée.

 

. Persistent de cette époque, ses salles voûtées et fenêtres à meneaux et quelques cuves creusées à même le rocher où nous pratiquons la macération des plus vieux carignans du domaine.

                                 MALAVIEILLE-2.jpg

 Encépagement

 

Cinq générations de vignerons se succèdent et testent depuis la crise du phylloxéra ( 1881) 17 cépages griffés sur vitis vinifera

                   . Sept cépages blancs seront déclinés dans les cuvées :

Charmille Boutine Alliance.

                  . Neuf cépages rouges seront à l'origine du rosé du Charmille rouge du Permien Alliance rouge

                                                                         MALAVIEILLE.jpg

A VENIR DEGUSTER
LE 29 MARS 2008

Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans LES VINS BIO
commenter cet article
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 11:14

 

C'est en 1820 que les foudres en chêne de Russie furent installés dans la nef de l'église et lui valurent son surnom de 'cathédrale des vignes'.

                                        VALMAGNE-1.jpg

      Déjà les moines cisterciens, au 12ème siècle, avaient planté de la vigne à Valmagne, comme dans toutes leurs abbayes, (la plupart des grands vignobles bourguignons sont d'origine cistercienne). Depuis, ce terroir à toujours porté de la vigne. Les vins étaient exportés au Mexique au 19ème siècle, vendus à Paris rue Mouffetard entre les deux guerres et sont de nos jours exportés dans le monde entier et distribués chez les Cavistes dans toute la France.

 

                                        VALMAGNE-2.jpg

La culture de la vigne est faite mécaniquement en évitant l'emploi de produits et d'engrais chimiques néfastes à l'environnement. Une partie du domaine est conduit en AgricultureBiologique,  et a obtenu en 2005 la certification  "QUALITE ENVIRONNEMENT" sous le contrôle de l'AFAQ. La vinification et la mise en bouteille font appel aux techniques les plus modernes, sélection parcellaire, pressurage pneumatique, maîtrise des températures, conditions d'hygiène scrupuleuses, climatisation des chais de stockage, la technique étant toujours au service de l'expression du terroir.

 

 

Les parties les plus escarpées du domaine ont été classées en Appellation Contrôlée en 1985. Sur 75 ha du domaine, la partie classée représente un peu plus de 30 ha et pourra encore être augmentée dans l'avenir. On trouve là deux terroirs bien distincts. Au sud une partie argilo-calcaire où sont produits les vins génériques de l'appellation, ainsi que les Vins de Pays, et au nord, séparé par une barrière rocheuse, un terroir de grès rouges où l'on produit la fameuse cuvée de Turenne sur une parcelle de 12 ha appelée 'la grande combe'. 

  

                                      VALMAGNE-3.jpg

LES COTEAUX DU LANGUEDOC CLASSIQUES

  LES ROUGES : C'est en 1982, et dans la perspective d'un classement en Appellation Contrôlée qu'ont été plantés de la Syrah, du Mourvèdre et du Grenache dont La première vinification a eu lieu en 1986. Dans ces terrains pentus et bien drainés, les rendements ne dépassent jamais 50 hl à l'hectare. Ce sont des vins typiques de l'appellation, puissants et structurés mais dont les tanins souples et fondus autorisent la dégustation après 18 mois de vieillissement

 

LA CUVÉE DE TURENNE : Grès de Montpellier

Le Comte Henri-Amédée-Mercure de Turenne qui acheta l'Abbaye en 1838 et la sauva de la ruine méritait bien qu'une grande cuvée de Valmagne porta son nom. Cette cuvée provient d'un terroir marqué par des sols de grès rouges cités par les ouvrages les plus anciens traitant de notre viticulture méridionale.

LES ROUGES sont à base de Syrah et de Mourvèdre qui apportent pour le premier le fruit et la structure et pour le second la longévité et la complexité aromatique. La maturité optimale est obtenue entre cinq et dix ans. Ils sont dominés par des notes fumées et des arômes de truffes et de lauriers. Les vins sont puissants mais aussi plein de finesse et d'élégance.

Ils supportent avec bonheur le passage en barrique pendant un an. 

  VALMAGNE.jpg

A DEGUSTER LE SAMEDI 29 MARS 2008

Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 13:24

CHATEAU DE LA SELVE / GROSPIERRE / ARDECHE

          Le chateau de LA SELVE est un domaine familial de 32 hectares dans le Sud de l'Ardéche, prés de Vallon Pont d'Arc, planté des cépages rouges Syrah, Cabernet, Merlot, Grenache, Cinsault. Le vignoble posséde de vieilles vignes de 30 ans d'âge en moyenne , en coteaux sur sols argilo-calcaires.
          Les vignes subissent une taille et un ébourgeonnage sévère. Les rendements ne dépassent guère 40 hl par hectare permettant une meilleure expression des terroirs.
Le travail important du sol permet d'extraire toute la minéralité et l'expression du sol. Le choix d'une culture organique est pratiqué en n'utilisant ni insecticide, ni engrais chimique, afin de favoriser l'activité et l'équilibre du sol par la biodiversité
.
  CH.-LA-SELVE-2.jpg
          Les vins créés sont vivants, sur le fruit, la complexité, la finesse et l'élégance dans le respect du terroir et de l'environnement. Il faut dire qu'à toute les étapes, la famille CHAZALLON  travaille sur le ressenti.
Le raisin est récolté à maturité optimale en fonction de son équilibre gustatif, les parcelles sont vinifiées séparément afin d'effectuer par la suite un assemblage parcellaire.  
       

Les 3 vins rouges font des cuvaisons longues (entre 6 et 8 semaines). Ils ne sont ni collés, ni filtrés afin de les garder le plus vivant possible. 
La cuvée PALISSAIRE est un vin de copains, sur le fruit, à consommer sans se casser la tête à l'apéritif ou à table.
Les 2 cuvées de garde "BEAULIEU" et "SERRE DE BERTY" sont des vins puissants, complexes et de grande longueur en bouche. Ce sont des vins prédestinés pour les bonnes occasions gastronomiques. Ils sont élevés en fûts de chêne de la forêt de Tronçais pendant environ 1 an en fonction des millésimes dans un chai souterrain à même le sol. Puis, ils sont gardés en cave pendant un minimum de 6 mois en bouteille afin de les laisser reposer avant de les commercialiser.

        LA-SELVE.jpg  

Ces vins seront dégustés le SAMEDI 29 MARS
de 15h à 19h.
N'oubliez pas de réserver et d'annoncer votre participation à la dégustation en envoyant un message. Utilisez pour cela le lien ci dessous:
- ajouter un commentaire -

 

Repost 0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 16:45

La dégustation du vin demande un minimum de préparation et de temps, ainsi que quelques éléments de verrerie indispensables a l’expression des arômes.

En association avec la Société Lehmann design, la COMPAGNIE DES VINS vous propose une série de verres et de carafes conçue en collaboration partagée entre l’Union des Œnologues de France et les Verreries de la Marne.

Je vous présente cette gamme :

 

VERRE VINALIE N°2

         Ce verre de hauteur et de contenance idéale  est spécialement conçu pour les vins blancs. Le fond courbe aide à un meilleur épanouissement du vin, la jambe haute permet d’éviter son réchauffement tout en donnant une très bonne prise en main, la couleur du vin reste conforme grâce à la transparence du cristallin. La forme et les courbes sont étudiées pour sublimer les arômes, et la finesse du buvant permet une dégustation optimale des vins blancs du Sud de France.

Contenance :  45 cl            Hauteur : 21 cm           Diamètre : 6 cm

PRIX :  6 50                   36 la boite de 6 verres

                                     VINALIES-N-2.jpg

VERRE VINALIE N°3

       Ce verre, léger et raffiné, a été étudié spécialement pour les vins rouges afin d’en extraire fidèlement tous les arômes. Son ample paraison favorise la circulation et l’oxygénation du vin. Le buvant est fin et sa forme est idéale pour l’observation optimale de la robe.

Contenance : 50 cl            Hauteur ; 20,5 cm         Diamètre : 6 cm

PRIX : 6 50                      36 la boite de 6 verres

                                       VINALIES-N-3-copie-1.jpg

VERRE AMPLITUDE

       Le verre Amplitude a été conçu pour mettre en valeur les vins rouges. Son importante surface d’aération et l’angle aigu de ses parois donnent de l’ampleur à votre vin en concentrant les arômes, en développant les saveurs et en favorisant l’expression du fruit. Voici le verre idéal pour la dégustation pure.

Contenance : 47 cl            Hauteur : 16,5 cm          Diamètre : 6 cm

PRIX : 6 50                        36 la boite de 6 verres

                                      AMPLITUDE.jpg

CARAFE DOMAINE

       Sa forme dynamique et son galbe généreux renforce la bonne aération du vin.  Cette carafe, soufflée bouche, est idéale pour un carafage dynamique.

Contenance : 150 cl                  Hauteur : 22 cm

PRIX : 22

                                  CARAFE-DOMAINE.jpg

CARAFE CHATEAU

       Fine et élégante, cette carafe soufflée bouche mettra parfaitement en valeur le vin à table.  Vendue avec le bouchon.

Contenance :  130 cl                 Hauteur :  35 cm

PRIX : 49

                                        CARAFE-CHATEAU.jpg

TIRE BOUCHON  MURANO

       Le couteau sommelier MURANO offre un toucher agréable (gomme douce anti-dérapante), une meilleure préhension et plus de confort (ergonomie parfaite), une très bonne stabilité (deux bras de leviers indépendants et distincts) et une coupe nette de la capsule (lame microdentée). Et la MECHE TEFLON permet une meilleure prise du bouchon.

PRIX :  8 € 50

                           TIRE-BOUCHON.jpg

 

 

 

                     OFFRE DE LANCEMENT 

    DU  15 MARS  AU  6 AVRIL 2008

 

   MOINS  20 %  SUR LES TARIFS


Repost 0
TERMOTE CHRISTIAN - dans DIVERS
commenter cet article